Quel est le rôle du dirigeant dans une SAS et comment l’optimiser ?

Les Sociétés par Actions Simplifiées (SAS) sont des structures juridiques attrayantes pour de nombreux entrepreneurs en raison de leur flexibilité et de leur capacité à profiter de certains privilèges que d’autres statuts, comme la Société Anonyme (SA), n’offrent pas. Le dirigeant SAS, souvent appelé président SAS, joue un rôle central dans la gestion et le développement de l’entreprise. 

L’importance du président dans une SAS

Le président SAS est indéniablement le pilier central de l’entreprise. C’est la figure qui incarne la société et qui est investie des pouvoirs les plus étendus pour la conduire.

A voir aussi : Comment ELIT voiturier facilite votre voyage dès l'aéroport

Rémunération et protection sociale

La rémunération d’un dirigeant SAS peut prendre différentes formes : salaire fixe, variable, avantages en nature, ou encore dividendes. Choisir la forme de rémunération la plus adaptée est un exercice d’équilibriste entre optimisation fiscale et sociale. Le dirigeant est affilié au régime général de la sécurité sociale, en tant qu’assimilé salarié, mais sans bénéficier de l’assurance chômage. Cela a un impact direct sur les cotisations sociales et la protection sociale du dirigeant.

Optimisation de la rémunération

Pour optimiser la rémunération du président, il est judicieux d’envisager un mix entre un salaire permettant de bénéficier d’une couverture sociale adéquate et des dividendes, moins taxés que le salaire mais n’ouvrant pas droit à l’assurance chômage. Cette optimisation dépendra du résultat de l’entreprise, de la stratégie de réinvestissement et des besoins personnels du dirigeant.

A voir aussi : Quel remède de grand mère pour l'arthrose cervicale

Pour en savoir plus sur les Sociétés par Actions Simplifiées et les stratégies d’optimisation de rémunération pour leurs dirigeants, voir ce site web.

La fiscalité de la rémunération en sas

La gestion de la fiscalité d’une SAS et de la rémunération de ses dirigeants est un facteur clé. La bonne nouvelle, c’est que les dirigeants ont des opportunités d’optimisation liées à la spécificité de ce statut.

Impôt sur le revenu vs impôt sur les sociétés

La rémunération président est soumise à l’impôt sur le revenu (IR) dans la catégorie des traitements et salaires. Les dividendes, quant à eux, relèvent de l’impôt sur les sociétés (IS) et sont ensuite imposés à l’IR dans la catégorie des revenus de capitaux mobiliers, après avoir bénéficié d’un abattement de 40%.

Cotisations sociales et prélèvements sociaux

Les salaires versés au président SAS entraînent des cotisations sociales importante, toutefois, le régime de sécurité sociale des assimilés salariés offre une protection en matière de retraite et de prévoyance. Les dividendes ne sont, en principe, soumis qu’aux prélèvements sociaux, à un taux actuel de 17,2%, ce qui peut représenter une économie non négligeable.